• Google +
  • Facebook
  • YouTube
affiche_rose_esther 29 janvier 2016
affiche_rose_esther 29 janvier 2016

Concert et conte : deux séances de voyages aux Caraïbes avec Amos Coulanges et Rose-Esther Guignard à 18h et à 20h le 29 janvier prochain à la Barricade.

affiche_rose_esther 29 janvier 2016
A la Barricade de Belleville, 43 rue de Tourtille à Paris (métro Belleville), le 29 janvier 2016, Rose-Esther jouera le conte « Tézin, le poisson amoureux » tandis qu’Amos Coulanges interprétera un concert musique/variations, une histoire d’eau, de mouvement et de Caraïbes.
Il y aura deux séances, une à 18 heures et l’autre à 20 heures.
http://lenational.ht/voyage-aux-caraibes-paris-a-la-rencontre-du-conte-haitien-tezin/
12395179_10207310061782837_1089585752_n
Le bar-café-théâtre “La Barricade” propose des planches charcuteries/fromages.
Les tarifs sont à 15 euros et 12 euros, tarif réduit (Enfants, RSA…)
Hercule Peterson[1] (1)
Et rien de mieux que les mots de Rose-Esther pour vous en parler ;)
« Tezin est un conte populaire traditionnel qu’on me racontait lorsque j’étais enfant en Haïti. Il a bercé mon enfance.  C’est l’histoire de Mélina qui rencontre le merveilleux poisson Tézin en allant puiser de l’eau à la rivière…Quand je suis arrivée en France, en 1998, cette histoire faisait partie de moi, je ne pouvais m’empêcher de la raconter. En grandissant, j’ai réécrit le texte à partir de ma mémoire et je l’ai mis en scène pour mieux le partager.Ensuite, j’ai présenté cette toute première création pour un concours à l’atelier à Spectacle de Vernouillet. J’ai obtenu deux prix.C’est mon conte préféré, ma première histoire d’amour, mon premier petit bébé.En 2008, toujours avec ce conte, j’ai obtenu le prix de la Meilleure œuvre originale aux 12emes Rencontres du Jeune Théâtre à Savigny-sur-Orge. A partir de là, l’aventure a commencé pour moi dans les merveilles des contes. Je voyage un peu partout en France. En octobre 2012, « Tézin le poisson amoureux » a été édité en version bilingue, français/créole haïtien, illustré par Robin Grolleau.La culture haïtienne possède une richesse extraordinaire par son histoire, le vodou, ses écrivains, ses poètes, ses peintres, ses sculpteurs, sa musique, ses danses…

J’y puise mon énergie pour la  communiquer  au public. Mon métier comme un art total: j’y mêle le théâtre, le récit, la danse, le chant…

Amos Coulanges, le merveilleux guitariste haïtien qui accompagnait Mimi Barthélémy, m’a proposé de m’accompagner.  Nous échangions beaucoup, nous avons eu une vraie complicité sur la scène. Nous prenons  autant de plaisir l’un que l’autre à travailler ensemble. Il me parle de Mimi Barthélémy qu’il a beaucoup accompagnée. Quand nous jouons ensemble, j’ai l’impression de sentir sa présence discrète, comme si elle nous accompagnait.

A la suite du conte, le 29 janvier à la Barricade, Amos fera un petit concert -variation sur Tézin, le poisson amoureux,  histoire d’eau, de mouvement. Quelques fresques des Caraïbes. »

12387938_10207310075943191_2066835060_n

-->